Présentation

Inspiré du ‘diaphragme d’intensité’ des appareils photo, l’innovant système Valbray renommé l’Oculus, est une première mondiale dans l’histoire de l’horlogerie.

La photographie est devenue un média universel, partagée par différentes cultures et personnes, connectée à des expériences intimes, authentiques et quotidiennes. Elle fait ainsi d’un appareil photo un compagnon de voyage et d’évasion tout comme l’est un garde-temps Valbray.

Chaque montre Valbray est équipée de ce système d’obturation et propose deux Visions du Temps:

La première : un design très épuré donne une lecture essentielle du temps. Les lames de l’obturateur étant fermées seules les aiguilles des heures et des minutes sont apparentes.

La deuxième : à l’ouverture du diaphragme un second design plus affirmé offre la découverte des fonctions du mouvement. (Chronographe, Grande Date/Petite Seconde)

Mécanisme essentiel en photographie, le diaphragme permet d’ajuster la profondeur de champ et ainsi sublimer les images. Au travers les garde-temps Valbray, il devient un instrument magique permettant la transformation d’une montre deux aiguilles en un Chronographe ou une Grande Date.

L’explication

La réalisation de l’Oculus allie la micromécanique contemporaine appliquée à l’horlogerie.

Pour atteindre un tel résultat, plus de deux années de recherche et de développement ont été nécessaires. Valbray a ainsi dû relever plusieurs défis:

Une construction minutieuse

L’obturateur est composé de 16 lames ultrafines d’une épaisseur de 0,05 mm, intégrées dans une lunette tournante de seulement 46 mm de diamètre, 7 mm de largeur et 4,5 mm d’épaisseur. Pour la Collection Grand Date la lunette est de 43 mm de diamètre.

Les aiguilles principales de la montre, rehaussées par un canon spécialement conçu, se positionnent au-dessus des lames. À l’ouverture maximale de la lunette, les lames disparaissent intégralement laissant apparaître un deuxième cadran de 30 mm de diamètre.

Par une simple rotation manuelle de la lunette à 90°, le système s’actionne et révèle ainsi une montre interactive et intrigante.

Le système Oculus

Les lames s’ouvrent et se ferment de façon circulaire, en glissant les unes sur les autres. Elles sont réalisées dans une matière métallique, élastique et résistante à l’usure. Protégées par un revêtement anti rayures, ce traitement leur apporte également une homogénéité dans la couleur.

Le travail d’assemblage est effectué dans une salle blanche à l’atmosphère contrôlée. La présence de petites poussières serait un obstacle à la fermeture ou l’ouverture du diaphragme et une cause d’éventuelles rayures.